« Illuminated River » à Londres

La Fondation Illuminated River inaugure à Londres un projet de grande ampleur qui prévoit la mise en lumière de 14 ponts qui enjambent la Tamise, entre Tower Bridge et Albert Bridge, et ce, pour les 10 années à venir. Les ponts sont illuminés grâce aux dernières technologies LED. Les illuminations présentent de subtils nuances de violet, de bleu et d’orangé. Sur près de 4 km, voici sans doute la plus grande, et la plus longue œuvre d’art de Londres !


Le projet se déploie en plusieurs phases. Dès l’été 2019, 4 ponts ont été mis en lumière : le London Bridge, le Millennium Bridge, Cannon Street Bridge et le Southwark Bridge. Puis, à partir de l’automne 2020, 5 autres ponts sont illuminés : Blackfriars Road Bridge, Waterloo Bridge, Golden Jubilee Footbridges Bridge, Westminster Bridge et Lambeth Bridge.
Un beau projet qui contribue à l’animation des rives de la Tamise, et pour les visiteurs, une occasion lumineuse de (re)découvrir Londres sous un jour nouveau.
Ce projet a été conçu par l’artiste new-yorkais Leo Villareal et le cabinet d’architectes Lifschutz Davidson Sandilands.

Quand : du 17 juillet 2019 au 31 janvier 2021 
Site internet : Illuminated River https://illuminatedriver.london 

Source : Guide du Routard

iA Writer toujours derrière Ulysses

Parfois l’avantage d’une application se joue sur d’infimes détails et surtout l’expérience personnelle de l’utilisateur.

C’est le cas me concernant à propos d’iA Writer, iA Writer est sans nul doute une excellente application. Certaines fonctions sont même supérieure à Ulysses pour la rédaction de textes complexes. Son modèle économique est même plus avantageux qu’à Ulysses qui nécessite un abonnement.

Pourtant, c’est Ulysses qui s’est imposé dans mon usage quasiment quotidien. Je garde néanmoins iA Writer sous la main. Je pourrais la spécialiser pour des écrits particuliers tel un journal de bord.

Qu’est devenu Evernote ?

En 2014, je listais Evernote comme l’une de mes 10 applications phares utilisées avec mon iPad. Depuis lors, les choses ont bien changée et Evernote est passé à l’arrière-plan de mes utilisations. Qu’y a-t-il à dire concernant Evernote en ce début 2020 ? Point de situation.
Plusieurs raisons à cela. La première a tenu aux erreurs commises par Evernote lui-même concernant la gestion des données de ces utilisateurs. Sa politique d’abonnement aussi lui a valu quelques problèmes. En second lieu, la concurrence est féroce dans le domaine. Il faut notamment relever les progrès réalisés par l’application Notes d’Apple. De mon côté, en terme de rédaction, je privilégie désormais les éditeurs de texte et plus particulièrement Ulysses. Concernant mes notes manuscrites, Notability est mon application préférée. Les traitements de texte ont également bien évolué et on peut penser à Pages, Word ou Google Docs. J’y ajouterai encore OnlyOffice document pour les tenants de l’Open Source et Mellel pour la rédaction de texte scientifique. En trosième lieu, la concurrence porte pour Evernote sur l’alliance entre les applications de Google, Microsoft et Apple avec leur cloud. En effet, à ces début, Evernote offrait une plus-value manifeste dans la gestion des documents entre plusieurs appareils et plusieurs systèmes d’exploitation concernant les données dans les nuages. Quelque part, il est regrettable pour Evernote de n’être pas devenu le Word ou le Google Docs de DropBox.
L’espace s’est donc rétréci pour Evernote (un peu moins pour DropBox) J’y reviens néanmoins pour faire le point sur son utilisation.

Premier constat, Evernote n’a pas connu d’évolution majeure de son interface. Il propose toujours de créer plusieurs carnets qu’il est possible de ranger dans différents dossiers. L’interface paraît néanmoins plus épurée et plus claire. Elle également intuitive. Le mode plein écran est très agréable lors de la rédaction de notes.
Evernote reste une application de notes et un traitement de texte simplifié. Il n’est ainsi pas possible de justifier un texte ou d’insérer une note bas de page. Trois niveaux de taille de caractère sont possibles: petit, moyen et large. Par contre, il est facile d’ajouter un dessin, un enregistrement audio, un fichier ou une photo, voire d’en prendre une. Le navigateur photo paraît néanmoins plutôt lent. Et ces fonctionnalités sont présentes dans d’autres applications comme Notes d’Apple.
Sur iPad et contrairement à Notes, Evernote ne permet pas de créer des tableaux simples.
Rapidement se pose la question de ce qui le distingue aujourd’hui de Notes d’Apple. Et c’est là que le bas blesse. Au niveau de la navigation, il permet de mettre des carnets ou des éléments en favori. Cet élément vous facilitera grandement la tâche si vous disposez d’un nombre important de carnets et de dossiers. Mais Notes propose également d’épingler des notes pour les mettre en évidence. Seuls les carnets lui font défauts.
Par ailleurs, Notes permet également de partager des notes avec des collaborateurs.
Sur iPad, Evernote n’utilise pas les outils de partage d’iOs et c’est un handicap.
Finalement, il ne lui reste que l’avantage d’être multi-plateformes.

En 2020, Apple Notes remplacera aisément Evernote tant dans la collecte de vos informations que dans la rédaction de vos notes ou journal de bord. En 2020, il est donc difficile de recommander Evernote.

Voyager léger et minimaliste avec un sac à dos

Quelques conseils pour voyager léger et de manière minimaliste (un week-end, une semaine, trois semaines). Cet article comprend une sélection de vidéos en français en relation avec ce sujet.

Pour l’instant, il s’agit d’un projet d’article. Il se complétera au fur et à mesure.

Ranger ses affaires :  le Ranger Packing https://www.youtube.com/watch?v=29R99CSp0Y8

 Les packaging cubes (https://www.youtube.com/watch?v=OidGntqrBTc). J’avoue avoir mis du temps à m’y mettre et à y trouver de l’intérêt. Et bien c’était une erreur. Les packing cube permettent en premier lieu d’organiser les affaires que tu vas prendre dans ton sac à dos, ton sac ou ta valise. Le deuxième élément réside dans le fait qu’outre l’organisation de tes affaires, est qu’ils permettent de compresser quelque peu tes affaires. Les plus évolués comportent un système de fermeture éclair à compression (voir ici à titre d’exemple: https://www.youtube.com/watch?v=6xpjTzStxds). Ils peuvent même être plus ou moins étanche.

Comment voyager avec un sas de 20L : https://www.youtube.com/watch?v=jtJH1SkAjHU

« C’est plus facile d’acheter sur place quelque chose qui te manque que de te débarrasser de quelque chose que tu as emmené avec toi. »

Quand tu pars en voyage, t’as besoin de 2 sacs. L’un avec toutes tes affaires et l’autre pour ta journée.

Trois semaines au Japon avec un sac à dos : https://www.youtube.com/watch?v=wJ8hNL8j8EY

Lisbonne, le meilleur du « Monde »

Reportage. Pour visiter une grande ville sans s’y perdre ni tomber dans les pièges à touristes, la rédaction du « Monde » vous propose ses vingt adresses phares. Après Paris et Londres, troisième destination de cette série : la capitale portugaise.

Conduire un (très) vieux tramway jaune, dénicher un petit resto les pieds dans l’eau, de l’autre côté du Tage et voir la ville d’en haut depuis le toit d’un parking… Immersion dans la capitale portugaise.

-A lire : Lisbonne, le meilleur du « Monde »

Berlin > Bearpit Karaoke

Devenant rapidement une institution berlinoise, des milliers de personnes se rendent tous les dimanches après-midi au Mauerpark de Prenzlauer Berg (littéralement le Parc du Mur), qui se trouve sur le site de l’ancien couloir de la mort entre l’Est et l’Ouest. Il y a un marché aux puces très populaire et de nombreux stands de nourriture, mais le vrai point culminant a lieu dans l’amphithéâtre à partir de 15 heures. Puis, un affable Irlandais, Joe Hatchiban, qui se fait appeler Joe Hatchiban, pédale avec son système de sonorisation mobile et déclare Bearpit Karaoke ouvert aux affaires. Tout le monde peut chanter, mais Joe a un droit de veto s’il n’aime pas ton choix de chanson. Il y a une distribution régulière de personnages qui monopolisent le micro, y compris un homme à barbe sauvage appelé Detlef qui chante toujours My Way en allemand et qui se traîne sur scène en portant des sacs de transport. C’est une atmosphère de gladiateur, pas pour des chanteurs au cœur fragile. Si la foule t’aime, elle chantera et t’encouragera et tu te sentiras comme une star ; s’ils pensent que tu es un déchet, prépare-toi à te faire huer.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

bearpitkaraoke.com

septembre 10, 2019 14:01

La population mondiale pourrait décliner d’ici le milieu du siècle | rts.ch

Selon John Ibbitson et Darrell Bricker, auteurs du livre “Empty planet”, la démographie mondiale s’arrêtera à 9 milliards de personnes et décroîtra même à partir de 2050. L’évolution des choix de vie liée à l’urbanisation en serait la cause.

La population mondiale s’élève aujourd’hui à 7,7 milliards d’êtres humains, et d’après les chiffres de l’ONU, ce chiffre devrait atteindre 11 milliards d’ici la fin du siècle pour se stabiliser ensuite. Mais certains démographes estiment que ces projections sont fausses.

Influence de l’urbanisation

John Ibbitson et Darrell Bricker pensent que les Nations unies ont sous-estimé l’influence de l’urbanisation. D’après eux, le développement des villes donne aux femmes un meilleur accès à l’éducation, ce qui leur permet de gagner en indépendance financière et en contrôle sur leur corps. Or cette indépendance entraîne invariablement une chute de la natalité, comme c’est déjà observable dans les pays du nord.

Une trentaine de pays connaissent en effet déjà un déclin de leur population, comme le Japon, l’Europe de l’Est, l’Italie ou l’Espagne. L’Inde a atteint le niveau de natalité de stabilisation, et la Chine devrait commencer son déclin démographique d’ici 5 ans.

Source : https://www.rts.ch/info/monde/10698372-la-population-mondiale-pourrait-decliner-d-ici-le-milieu-du-siecle.html?rts_source=rss_t

Image de couverture : Bricker, D. & Ibbitson, J. (2019). Empty Planet. Penguin Random House.

Powered by Journey Diary.

Test d’objectifs Pentax (anciens et nouveaux)

Tout d’abord une première vidéo relativement à des objectifs 35mm :

Ensuite, une vidéo concernant des objectifs 50mm:

Des adaptateurs pour la baïonnette K pour les Sony Alpha :

Paramétrer son Sony Alpha :

5 raisons d’acheter un Pentax KP (2018)

Voici une vidéo intéressante relativement aux raisons d’acheter un Pentax KP. Elle correspond bien à mon avis concernant cet appaeil plus particulièrement la possibilité de régler très rapidement la prise de vue à l’aide des molettes.

Sa construction tout temps et le choix d’objectifs, y compris anciens, sont également deux autres de ces intérêts.

La qualité d’image est excellente.

Sa compacité, associée à l’utilisation d’objectifs fixes anciens et compacts, en font une excellente alternative aux appareils photos hybrides (mirorless).